Interview de Kev’Adams

Jean, baskets, le fameux t-shirt ‘I love Kev’Adams’, de beaux cheveux noirs comme il aime à nous le rappeler pendant le spectacle : le look d’un ado, ça tombe bien, Kev’Adams a tout juste 18 ans.

Le spectacle débute ainsi : "Bonsoir, je m’appelle Kev’Adams, j’ai 18 ans et il y a un truc qui m’énerve, c’est que vous les adultes, vous avez vraiment une très mauvaise vision de nous, les ados…" Et c’est parti pour "The Young Man Show"…

Un ado qui parle aux ados ?

Salle comble pour le théâtre Sainte-Thérèse, beaucoup de jeunes mais aussi des plus âgés. La première cible de Kev’Adams est celle des 15-25 ans mais les parents se retrouvent aussi dans le spectacle, de belles caricatures du rôle de mère !

Ce jeune humoriste fait preuve d’un très grand talent et est promis à un bel avenir. Il est à l’aise sur scène et audacieux.

Il alterne danse, chant, sketch, stand-up, et tout ça avec succès même si pour le chant il reste encore quelques progrès à faire ;-) !

L’ambiance est là, il sait chauffer son public et le faire réagir en l’interpellant.

Après 1h30 de spectacle et un public ravi, Kev’Adams répond chaleureusement aux rappels. Il savoure l’instant et profite de l’effervescence du public pour faire faire aux quelques 450 saint-politains présents une ola.

Kev’Adams, un jeune homme qui gagne à être connu, et qui a déjà trouvé ses fans à voir le nombre de personnes à l’attendre pour la séance de dédicaces.

Petite interview de Kev’Adams

  • Après Plougastel avec "Les feux de l’humour" en mai 2009, tu reviens en Bretagne, comment as-tu trouvé ton public ?

K’A – Je suis fan du public breton. C’est un des publics les plus généreux. C’est à Plougastel que mon travail a vraiment commencé à être reconnu, donc la Bretagne c’est spécial pour moi.
Le public breton c’est le plus beau et le plus cool de France. Il donne beaucoup.

  • Quels sont la sensation et le moment que tu apprécies le plus du fait de monter sur scène ?

K’A – Avant de monter sur scène c’est comme si j’avais plein de trucs dans le ventre. Quand je suis sur scène, quand les gens se marrent c’est comme si ça explosait et que ça allait sur le public.
Avant, pendant et après, tout est magique. Quand on entend la foule, c’est énorme et une fois qu’on est devant le public, on en prend plein la tronche.
Le public me donne plus que ce que je ne donne. On croit que c’est l’inverse, que l’artiste donne au public mais sans le public il n’y a rien.

  • Ce soir c’était ton premier vrai spectacle seul sur scène, comment ça s’est passé ?

K’A - Premier spectacle, j’étais un peu stressé aujourd’hui mais c’était énorme.

  • Tu as fais plusieurs castings quand tu étais jeune, tu envisages de retourner vers le cinéma plus tard ?

K’A – Je suis fan de ciné. J’ai toujours rêvé de ciné. Je faisais plein de castings quand j’étais plus jeune mais ça ne marchait pas.
J’ai commencé à penser à mon One Man Show pour montrer aux réalisateurs ce que je pouvais faire. Je suis super bien dans ce que je fais. J’aime la scène, rencontrer des gens.
Le ciné c’est un rêve de gosse. Bien sûr que si on vient me chercher pour faire un super film, je ne dirai pas non mais je ne veux pas délaisser la scène.

  • Le titre du long-métrage dans lequel tu as joué à 9 ans ?

K’A« Cours toujours » de Dante Desarthe.

  • Dans une interview avant ton bac, j’ai lu que tu envisageais de faire des études de théâtre, tu fais du droit ? Pourquoi le droit ?

K’A – Pour moi c’est la même chose. Il faut apprendre plein de trucs par cœur et ensuite être plus fort que les autres. Le droit et le théâtre sont finalement assez proches.

  • Allier vie professionnelle et la vie d’un jeune de 18 ans, ça se passe comment ?

K’A – Combien de jeunes ont la chance de vivre ce que je vis ? Je m’éclate, c’est le plus important.
Bien sûr que ce n’est pas toujours évident, mais il faut faire ce que l’on aime.

  • Portrait rapide (questionnaire de Proust)

Principal trait de caractère : K’A - sympathique

Qualité que tu préfères chez une femme : K’A - les jambes

Principal défaut : K’A - compétiteur

Tes héros dans la fiction : K’A - Oss 117

Tes héros dans la vie : K’A - mes producteurs, mes frères et ma mère bien évidemment !

Etat présent de ton esprit : K’A - surexcité

Devise : K’A - “where there is a will there is a way”, “Quand on veut, on peut”

  • Déjà des sketchs de pensés pour un futur spectacle ?

K’A - On va déjà attendre la fin de ce spectacle.

"The Young Man Show" est innovant dans le sens où personne n’a parlé de l’adolescence comme cela. Pour un second spectacle, j’espère pouvoir encore jouer sur ce thème. J’aurai 20-22 ans donc ce sera encore possible.

Peut-être prendre un mot et faire tout un spectacle sur ce mot, sur ses différents sens et l’utilisation qu’on en fait.

Avant ça, il me reste des projets à mener à bien !

Site de Kev’Adams

Lien :  Kev Adam’s dans les loges du TST...

MAJ 2 mai 2014 par Médiathèque