Les Carmes

Du couvent des Carmes implanté à Saint-Pol en 1353 et détruit en 1830, il ne reste plus que quelques pans de murs. Au XVIIe siècle, on y compte 45 religieux et sa prospérité est telle qu’on peut écrire alors que « le couvent de Saint-Pol ne le cède en rien à aucun de l’Ordre de la Province et peut-être même du Royaume...  »

L’ensemble avec l’abbatiale formait un quadrilatère ouvert à l’ouest. L’église était l’une des plus blasonnées de France avec 44 écus sur les pierres tombales et les vitres. C’était une longère sans piliers de 180 pieds de long surmontée d’un clocheton et flanquée d’une chapelle en saillie. A l’extérieur se voyait une tourelle « de la forme d’une truie qui filait, debout sur ses pattes de derrière, l’un des pieds de devant tenant une quenouille, l’autre le fuseau ». Vis-à-vis de la chapelle était le corps de logis principal sur deux étages, abritant les offices, le réfectoire, les dortoirs et une série de dix-huit cellules. Un autre bâtiment était bordé par un cloître de 120 pieds avec douze piliers portant des arcs-boutants.

Le domaine qui s’étendait sur 30 ha comportait aussi un cimetière, une boulangerie, une basse-cour, un jardin avec colombier. La Révolution ruine l’établissement religieux et les biens sont mis en vente.

Carmes

Rue des Carmes
29250  Saint-Pol-de-Léon

MAJ 21 février 2015 par Communication