Saint Pol de Léon à travers les âges

Enceinte gallo-romaine

Le Site de Saint-Pol fut habité dans les temps préhistoriques comme en témoigne encore une double allée couverte assez bien conservée.

Au IIIe siècle, les vestiges découverts attestent d’une présence militaire romaine. La cité, selon les écrits les plus anciens, était entourée « de murs de terre d’une hauteur étonnante ».

Cité épiscopale

Au VI ème siècle, le bourg monastique devient un évêché et prend le nom de Kastell Paol. Il franchit le cadre exigu de l’ancienne enceinte gallo-romaine.Au XV ème siècle , la ville est devenue le centre spirituel et culturel de la région. Elle comptait alors 2 000 habitants. L’activité maritime du port de Pempoul avait atteint son apogée. Des portes fortifiées la protègeront jusqu’au 18 ème siècle.

Au 18e siècle, les évêques du Léon ont profondément marqué l’image architecturale de la cité. Le nouveau palais épiscopal fut achevé en 1706, puis agrandi en 1750. L’ancien grand séminaire date de 1708, le collège de Léon porte la date 1788.

La révolution

La révolution supprima le siège épiscopal. La situation de la ville, qui perdait un évêché, un chapitre riche, un collège, trois communautés religieuses, une maison de retraite et quinze maisons prébendales, était représentée comme désastreuse. Commencera alors un siècle de déclin culturel et économique… « Aujourd’hui Saint-Pol est une ville morte » écrit Flaubert qui y passe en 1847.

19e et 20e siècles

JPEGL’installation du chemin de fer 1883 contribue à développer considérablement la culture maraîchère. En 1890, Saint-Pol est devenu le centre commercial le plus important de France pour l’exportation de légumes. A la fin du 20e siècle, elle demeure toujours la capitale de la Ceinture Dorée.

MAJ 2 novembre 2016 par Office de Tourisme