Lutte contre l’influenza aviaire

Retrouvez les obligations et recommandations s’appliquant aux propriétaires d’oiseaux

Devant la circulation très active de l’influenza aviaire hautement pathogène dans la faune sauvage, les mesures de surveillance et de biosécurité sont renforcées sur le territoire finistérien, par arrêté préfectoral, pour prévenir la contamination des volailles domestiques.

La zone de contrôle temporaire départementale pourra être levée en cas d’évolution favorable de la circulation virale dans la population d’oiseaux sauvages et en absence de foyer détecté en élevage.
Retrouvez l’ensemble des mesures sur le site de la Préfecture du Finistère.
Des informations supplémentaires sont disponibles sur le site du ministère de l’agriculture.

SI VOUS TROUVEZ UN OISEAU MORT
ne le touchez pas et ne le déplacez pas.

Signalez tout oiseau trouvé mort à la mairie de la commune de découverte
ou à l’Office Français de la Biodiversité (OFB)

Vous avez des poules ou envisagez de vous en procurer ? Les règles à respecter

Les obligations

1. Recensement obligatoire des propriétaires d’oiseaux
Le recensement de tous les propriétaires d’oiseaux, à l’exception de ceux qui sont « détenus en permanence à l’intérieur de locaux », est obligatoire.
Tous les « détenteurs non commerciaux » de volailles (basse-cours) ou d’autres oiseaux élevés en extérieur doivent remplir un formulaire Cerfa (15472*01) et l’adresser par courrier ou le déposer à l’Hôtel de Ville.

2. Mesures de prévention
En cette période d’épidémie de grippe aviaire, les propriétaires de basse-cour doivent impérativement renforcer le niveau de biosécurité et adopter des mesures de prévention :

  • claustrer les volailles ou les protéger à l’aide de filets ;
  • surveillance renforcée des animaux et des mouvements de volailles, afin de détecter précocement la circulation du virus.

3. Surveillance
Si une mortalité anormale est constatée : conserver les cadavres dans un réfrigérateur en les isolant et en les protégeant et contactez votre vétérinaire ou la direction départementale en charge de la protection des populations.
Les cadavres ne doivent pas être manipulés et toute personne potentiellement en contact avec les oiseaux sauvages (chasseur, promeneur, forestier, agriculteur ou autre) doit prendre toutes les précautions pour ne pas introduire le virus dans le compartiment domestique.
Retrouvez l’ensemble des mesures sur le site de la Préfecture du Finistère
Les recommandations
L’application des mesures suivantes, en tout temps, est rappelée :

  • protéger votre stock d’aliments des oiseaux sauvages, ainsi que l’accès à l’approvisionnement en aliments et en eau de boisson de vos volailles ;
  • éviter tout contact direct entre les volailles de votre basse cour et des oiseaux sauvages ou d’autres volailles d’un élevage professionnel ;
  • ne pas vous rendre dans un autre élevage de volailles sans précaution particulière ;
  • protéger et entreposer la litière neuve à l’abri de l’humidité et de toute contamination sans contact possible avec des cadavres. Si les fientes et fumiers sont compostés à proximité de la basse cour, ils ne doivent pas être transportés en dehors de l’exploitation
  • avant une période de stockage de 2 mois. Au-delà de cette période, l’épandage est possible ;
  • réaliser un nettoyage régulier des bâtiments et du matériel utilisé pour votre basse cour et ne jamais utiliser d’eaux de surface : eaux de mare, de ruisseau, de pluie collectée… pour le nettoyage de votre élevage.
Lien :  Pour en savoir plus

MAJ 22 septembre 2022 par Communication